Archive for 18 avril 2013

3e Vendredi de P

avril 18, 2013

Jn 6,52-59.

Pour ses disciples effrayés Jésus a une septième parole. « Cela vous choque ? Alors que direz vous lorsque vous me verrez retourner là d’où je viens. » S’ils sont choqués par ses paroles, ils le seront bien plus par sa Passion humiliante. Car ils ne verront que la honte, que l’humiliation, que la faiblesse apparente. A ces gens là Jésus dit: « La chair est impuissante, c’est l’Esprit qui vivifie ». Si donc vous êtes instruits intérieurement vous ne vous laisserez pas abattre par les apparences mais si vous ne voulez pas démordre de vos raisonnements, de vos préventions, vous allez vous casser la figure. Cette opposition de la faiblesse de la chair à la puissance de l’Esprit est bien dans la Tradition biblique. C’est ainsi que parle Isaïe s’efforçant de dissuader son Roi d’une alliance avec l’Egypte. « Malheur à ceux qui descendent en Egypte pour y chercher protection. L’Egyptien est un homme et non un dieu, ses chevaux sont chair et non esprit. » (Is 31,1-3) L’opposition est claire. D’un coté il y a la créature dans sa fragilité et de l’autre Dieu qui seul donne la vie. « Voyez-vous, les paroles que je vous dis sont esprit et elles sont vie. » Jésus insiste. Et il tend la perche encore avec sa huitième parole. « Je vous l’ai dit, il vous est impossible de venir à moi si le Père ne vous attire. » Laissez- vous donc faire par le Père. Aller à Jésus c’est un don du Père. Ceux qui n’ont pas reçu ce don ne peuvent pas croire en lui. Et ne croyant pas, ils limitent l’efficacité de la parole de Jésus et de son pouvoir de donner la vie. Ils ne sont pas disponibles pour prendre l’orientation que Jésus veut leur donner. Ils continuent de rêver d’un Messie temporel. Et c’est pourquoi, à partir du moment où ils ont perdu l’espoir de voir Jésus réaliser ce rêve, ils cessent de le suivre.

Publicités