3e Mardi de P

Jn 6,30-35.

Jésus cherche à faire avancer ses disciples dans la connaissance de la Vérité. « Ne parlez pas trop de la manne comme du pain venu du ciel. Si c’était le pain du ciel, ceux qui l’ont mangée seraient encore vivants. Et ils sont morts. » « Le pain du ciel, c’est moi. J’en viens, du ciel et c’est pour vous que j’en viens pour que le monde aie la vie. Afin qu’il n’y ait plus de mort pour ceux qui me mangeront. Car cette nourriture qui donne la vie pour toujours c’est ma chair. C’est moi-même. » Le mot araméen bishra, comme l’hébreu basar, qui signifie la chair a un sens plus large que son correspondant français. Il signifie toute la réalité de l’homme, avec ses possibilités et ses faiblesses. Le Fils de Dieu s’est incarné pour transfuser sa vie à l’homme tout entier, son âme et son corps. Nous avons donc à recevoir cette vie en l’accueillant, non seulement avec notre esprit dans l’acte de foi, mais avec notre corps, en le mangeant sous les apparences du pain, en le buvant sous les apparences du vin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :